4

Aviation humanitaire

L’Aviation Humanitaire Au Congo.

Je vous partage ces vidéos, non pas pour faire la promotion d’une organisation ou d’une autre, mais pour vous démontrer l’effet positif sur les populations que procure un service de transport en avion dans les régions éloignées. 


 

Une carrière comme pilote humanitaire vous intéresse ?

 

En ce qui concerne l’Aventure, les pilotes dans ce vidéo qui travaillent au Congo en ont plein leurs poches.

Cœur sensible s’abstenir.


Ce vidéo, Congo Bush Pilots, présente des Individus qui travaillent pour des organisations humanitaires ou des corporations dans le mileiu de l’aviaon. Ceux-ci ont des activités commerciales dans la République du Congo au moment de ce reportage en 2008 soit : Emmanual Anasis, Chairman, DAC Aviation for Echo Flights; vol un DC-8, agent de bord Bish Tshigangu. Ils ont effectués le premier atterrissage à Bukagama depuis 30 ans – Justuss Rinnert 1 st Officer Echo Flights, sur DC-8. Dawson Tanner, Chief Pilot Airserv. Ces compagnies sont basées à l’aéroprot de Gama, soit l’aéroport la plus dangereuse du monde entier. Certaines scénes du reportage au été prises au Coco Jumbo Bar à Gama, propriété de Nono Kulage.

Qu’en pensez- vous ? L’aventure vous intéresse ?

Connaissez vous une autre organisation humanitaire qui emploie des pilotes ? Laissez le nous savoir, cela fera un plaisir d’en parler sur notre page.

 

Mes salutations amicales

Jeff B, Créateur du site  Aviation – Sport et Aventure

4 Comments

  1. Cher Jean-François,

    Ces héros de l’air me font rêver depuis toujours. Ce sont des êtres sincères sur deux plans. Ils aiment voler, donc ils exercent une activité pour eux-mêmes et en même temps ils se mettent au service des autres. Et quel service !

    C’est une attitude de gagnants-gagnants à long terme, où tout le monde y trouve son compte. Un égoïsme et un altruisme sains, je pense que ce sera une formule essentielle pour le monde à venir.

    Je voulais apprendre à voler à 18 ans, comme je n’avais pas assez d’argent, je n’ai pu qu’apprendre le vol delta. C’était bien aussi, mais si j’avais 20 ans de moins, une carrière comme pilote humanitaire serait mon choix.

    Un tout grand bravo à ces pilotes et un grand merci à toi de les mettre en valeur.

    Françoise

    • Chère Françoise

      Je te remercie grandement pour ton commentaire sur le pilotage humanitaire.

      Effectivement ça prend un côté très altruiste et aventurier pour effectuer du pilotage humanitaire. De plus, comme me le validait un pilote d’expérience, cela est très exigeant physiquement et psychologiquement que de piloter dans des endroits très éloignés ou la technologie de l’aide à la navigation est très limitée.

      Le pilote se retrouve souvent à accomplir de nombreuses tâches (pilotage, chargement et déchargement de l’appareil, mécanique, adminsitration et autres).

      De plus aucun de ces pilotes en aide humanitaire ne reçoivent un gros salaire et cela c’est si ils reçoivent un salaire. On est loin de la carrière romancée du pilote de ligne.

      Quoi qu’il en soit l’aviaton demeure une passion pour bien des gen, dont toi et moi faissons parti à notre manière.

      Mes cordiales salutations.

      Jeff Boivin

  2. Cher Jeff,
    Comment te dire merci ? Nous permettre de nous envoler grâce à ton site et de combler un peu les rêves non réalisés.

    Je viens juste de découvrir ton site, il me reste encore beaucoup à lire et je m’en réjouis.

    À la prochaine,
    Françoise

    • Chère Françoise

      Si je peux aider quelque personne à « fantasmer lucidement » sur l’aviation j’en serai bien heureux. De plus, le monde de l’aviation évolue rapidement, se modernise et ajoute des nouveaux venus dont les drones qui ont faient leur apparition dernièrement.

      Bonne lecture et découvertes.

      Mes cordiales salutations.

      Jeff Boivin

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *