0

Aviation – Urgence et le Management des Ressources de L’Équipage (CRM).

Aviation – Urgence

 

 

Il arrive en aviation des situations d’urgence, comme dans bien d’autre domaines du travail. En pareil cas le management des ressources de l’équipage fait toute la différence.

Un bon management permet également que la situation ne se détériore pas à la suite d’une mauvaise décision.

 

Cockpit Management, une Clef du Succès.

Si vous ne l’avez pas déjà visionné, ce vidéo présente en temps réel une panne moteur d’un Airbus A-320. Au delà de la panne moteur elle-même ce vidéo démontre très bien l’importance du travail d’équipe des pilotes.

Pour ceux et celles qui croient que le co-pilote n’est qu’un faire valoir du pilote , observez bien le professionnalisme du co-pilote et le savoir être de celle-ci. Je lui confierais les commandes de mon appareil privé avec à bord les membre de ma famille à n’importe lequel moment.

C’est à la suite d’écrasement d’avions, qui furent reliés à une mauvais gestion des resssources dans le ockpit, qu’un processus de gestion de cockpit fut normalisé et enseigné aux élèves pilote et aux pilotes à travers toutes les compagnies aériennes.

Observez bien la femme co-pilote. Elle utilise reamarquablement bien les éléments ci-bas lors de sa communication avec le pilote. De plus, le pilote acquiesce sans en prendre ombrage. Ce qui est le symptôme de deux individus mature émotionellement  qui communiquent bien de part et d’autre..

L’objectif principal du CRM (Crew Ressource Management) est de renforcer la conscience de la situation, la conscience de soi, le leadership, l’affirmation de soi, la prise de décision, la souplesse, l’adaptabilité, l’analyse des événements et des missions ainsi que la communication entre les membres de l’équipage.

Plus précisément, le CRM vise à favoriser un climat, une culture où l’autorité peut être respectueusement interrogée. Un écart entre ce qui se passe et ce qui devrait se produire est souvent le premier indicateur qu’une erreur se produit.

Pour de nombreuses organisations, en particulier celles qui ont des hiérarchies traditionnelles, l’autorité officielle peut difficilement être contestée. De sorte que des techniques de communication appropriées doivent être enseignées aux superviseurs et à leurs subordonnés. Les superviseurs sont formés pour comprendre que le questionnement de l’autorité ne doit pas être considéré comme menaçant et les subordonnés sont formés pour maîtriser la bonne façon de questionner un ordre provenant de leur superviseur.

Voici les points qui résume le processus de communication efficace :

  • Obtenir l’attention de l’indivud interpellé. –   « Captaine Tremblay » ou « William, » ou peut importe le nom ou le surnom de la personne avec qui l’on travaille. L’objectif est d’obtenir son entière attention avec respect.
  • Mentionnez votre questionnement – Exprimez votre analyse de la situation d’une faon directe en retenant vos émotions reliées à la situtation. Ex : Je m’inquiète que nous frappions une très mauvaise météo en arrivant à 20 0000 pieds au dessus du Texas. « 
  • Dire le probléme comme vous le voyez – « Notre bi-moteur peut prendre la probable forte turbulence que nous essuirons sans probléme mais j’ai remarqué que nous avons deux femmes enceintes à bord et plusieurs enfants. »
  • Mentionner votre solution – « Nous pourrions demander une alternative au controle aérien de la zone et la possibilité de descendre vers notre aéroport dans une zone moins turbulante. »
  • Obtenir un accord  – « Est ce que cela à du sens pour vous capitaine ? »
  • Flexibilité. – Gardez une flexibilité dans la solution apportée. L’objectif est de résoudre le problème d’une façon ou d’une autre et non pas d’avoir raison de A à Z.
  • Adaptabilité – La situation peut évoluer. Il importe alors d’adapter son analyse à la nouvelle réalité.

Ce sont des habiletés difficiles à acquérir en soit. Ces habiletés demandent souvent même des changements significatifs dans les traits de personnalité des individuts, dans le fonctionnement de leur dynamque interpersonnelle et souvent même dans la culture organisationnelle de l’entreprise elle-même.

Une équipe est puissante lorsque 1+1=3. Le point de plus, pour donner la somme de 3, apparait uniquement lorsqu’il y a travaille d’équipe respectueux et efficace. Ce point de plus correspont à l’équipe qui est né de l’union des deux individus !

Bon travail d’équipe !

PS : À votre avis, quel est le plus important trait de personnlité pour bien communiquer dans un équipe de travail ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *